L’économie européenne reprend du poil de la bête

Et si la reprise qu’on attend depuis 2008 était enfin arrivée ? Dans tous les cas, les indicateurs économiques actuels montrent que l’Europe se relève peu à peu des difficultés passées. Mais l’embellie sera-t-elle de longue durée ?

Le marché du travail plus réactif

chiffres economiques europeSi on regarde de près les chiffres de l’économie européenne, on peut noter une amélioration par rapport aux années passées. Hier par exemple, les chiffres indiquaient que 900 000 chômeurs dans la zone euro avaient trouvé du travail. Le recul des prix dans l’ensemble de la zone est de -0.3%, et le spectre de la déflation s’éloigne définitivement. Pour tout dire, ces chiffres n’ont jamais été aussi bons depuis 2012.

L’autre indice notable s’observe sur les marchés financiers, puisque toutes les bourses européennes sont en net rebond depuis le début de l’année : le Cac 40 a pris plus de 15% à 4900 points, un sommet qu’il n’avait pas atteint depuis 7 ans.

La décision de la Banque Centrale Européenne d’injecter massivement de l’argent dans l’économie a largement contribué à ce climat euphorique. Le but de l’institution est évidemment de raviver le crédit, et de doter les prix et la croissance. Les marchés se réjouissent donc de la nouvelle, ce qui augure de meilleures perspectives pour l’économie de la zone euro.

Une amélioration pérenne ?

economie zone euroOn est naturellement en droit de se demander si ces chiffres positifs vont se poursuivre. Il faut quand même rester prudent, mais les chiffres actuels laissent présumer que cette fois, la reprise est vraiment en marche.

Entre la baisse des prix du pétrole et du gaz (qui ont fait beaucoup de bien aux ménages), la baisse du cours de l’euro avantageuse pour les exportations, la chute des taux d’intérêts et l’action de la BCE, le climat est plus que propice pour un retour de la croissance. Le climat n’a jamais été aussi propice et favorable pour une amélioration plus sereine de la situation économique de la zone euro.

Par ailleurs, la situation de l’Allemagne est encore plus intéressante. La croissance européenne repart de plus belle, et l’Italie se remet d’une récession pénible. C’est donc quasiment dans toute l’Europe que les choses s’améliorent. Mais la France va-t-elle profiter de tous ces avantages ? Très certainement. Il faut rappeler que théoriquement, le pays ira mieux si les voisins s’en sortent. Mais la France est moins réactive que les autres pays, et plus entravée par ses performances. Elle doit par conséquent se réformer pour profiter de cette légère embellie.

Nicolas Sevignan

En savoir plus

Je suis dans le trading depuis maintenant 5 ans. Retrouvez mes conseils sur mon site et choisissez les meilleurs brokers grace a mes astuces.

Voir les articles - Visiter le site

Comments are closed.