Le money management le kit de survie indispensable en bourse

le money management
Le pessimisme est une grande qualité lorsqu’il s’agit de mettre en place une bonne stratégie de trading forex, imaginer le pire des scénarios peut donc vous sauver, il faut toujours raisonner en termes de pertes potentielles plutôt qu’en matière de profits lorsque l’on veut survivre au trading, avant de pouvoir en vivre.

La première question à se poser pour définir sa stratégie est la suivante : Quel montant de perte pouvez-vous supporter sans pour autant mettre en péril la totalité de votre capital ? C’est une question fondamentale à laquelle il faudra répondre avec la plus grande honnêteté pour mettre en place des règles vous permettront de préserver votre fonds de commerce de parfait trader c’est-à-dire votre capital.

Chaque trader à ses propres règles de money management, sachez toutefois que ces règles sont en grande partie dictée par le montant du capital disponible. Par exemple les grands Hedge Funds n’investissent que très rarement au-dessus de 1 % de leur capital.

Règle d’or N°1 : Apprendre à contrôler et accepter ses pertes

La maîtrise de ses pertes est indispensable pour durer dans la spéculation sur les marchés financiers, cela peut paraître évident, pourtant cela demande une discipline implacable, sans faille. Certains traders mettent en place des règles drastiques, comme par exemple arrêter le trading après avoir atteint certain niveau de perte, cela demande une certaine force psychologique afin de mettre son amour-propre de côté et ne pas vouloir vaille que vaille récupérer ses pertes ont prenant encore plus de risques.

D’autres fixent leur perte maximum au double de leurs objectifs de gains journaliers, ainsi ce qui est perdu en une journée devra être récupéré en deux jours de spéculation, ce qui paraît tout à fait réalisable pour un bon trader ayant un taux de réussite d’environ 65 %.

Les plates-formes de trading de forex en ligne proposent pour la plupart d’entre elles des outils comme le « Stop Loss » qui est un ordre de bourse à seuil de déclenchement dont le spéculateur fixera la valeur, il fonctionne aussi bien pour un ordre d’achat ou un ordre de vente.

Toutefois ces outils ne sont pas la panacée, car ils ne sont pour la plupart du temps pas garantis, donc un « Stop Loss » peut être exécuté avec une légère latence qui peut se traduire par quelques pour cent, ce qui avec un effet de levier exagéré peut mener à une perte dramatique.

Règle d’or N°2 : Adapter la taille de ses positions à son portefeuille

La deuxième règle d’or d’un bon Money management est de ne trader qu’une petite fraction de son capital. Chaque investisseur est différent, et ne dispose pas du même capital comme nous l’avons vu un peu plus haut avec les gros Hedge Funds qui n’investissent qu’une toute petite partie de leur capital. Il n’existe pas de formule miracle, toutefois il est conseillé aux investisseurs débutants de limiter au maximum les positions prises à hauteur de 10 % au grand maximum du capital disponible pour spéculer.