Le cours de Plus500 divisé par 2 en quelques heures

En janvier dernier, ce sont les géants de l’industrie comme FXCM et IG qui ont souffert de la crise du Franc Suisse. Plus500 s’en était sorti remarquablement bien, en pulvérisant tous les records au premier trimestre 2015. Le mois de mai semble davantage compromis puisqu’il doit répondre à une exigence de la FCA anglaise qui l’oblige à mieux contrôler ses clients. Il se voit donc dans l’obligation de suspendre une grande partie des comptes des traders, en attendant qu’ils livrent davantage de documents pour attester de leur identité.

Face à cette annonce, les investisseurs ont pris peur, en pensant probablement que le courtier régulé Plus500 perdrait sa cadence infernale. La correction a été immédiate sur les marchés financiers pour la plateforme cotée à Londres : -35% le jour de l’annonce, puis -15% le jour d’après. En l’espace de 48 heures, le cours est passé de 750 pence à 412 pence.

Cours de Plus500

Source : Boursorama

Odey AM augmente sa participation dans Plus500

Les volumes sur le titre ont atteint des records, avec un nombre de vendeur en très forte hausse. Et ce n’est pas son investisseur de long terme, Odey AM, qui a pourtant acheté plus d’un million de titre qui n’aura pu cesser cette croissance. C’est d’ailleurs plutôt surprenant de voir une telle correction sur deux jours. Généralement, on voit un rebond technique suite à une telle chute. Cela n’a pas été le cas, et c’est plutôt inquiétant. Mais compte tenu de la qualité du service, on peut imaginer que les flux financiers seront rapidement disponibles à nouveau sur la plateforme. Dans tous les cas, les traders qui veulent retirer leur argent et qui ne le peuvent pas actuellement ne doivent pas s’inquiéter : l’argent est placé sur un compte ségrégué, ce n’est pas Plus500 qui a accès au capital. Ce n’est donc qu’une question de temps avant de pouvoir retirer son argent.

Les traders doivent t’ils s’inquiéter ?

Faut-il s’inquiéter en tant que trader ? Non, pas vraiment. En l’occurrence, Plus500 est probablement le courtier forex et CFD qui est le plus regardé, aussi bien par les régulateurs que les investisseurs. Tout faux pas lui est donc préjudiciable, comme c’est le cas ici. Mais l’on peut s’attendre à un service de très grande qualité, pour pousser la croissance. Actuellement, l’ouverture de compte et le dépôt mettent beaucoup plus de temps à être réalisé, c’est donc de beaucoup de patience qu’il faut s’armer pour commencer à trader. On vous recommanderait donc plutôt de partir pour son homologue Markets, qui a sérieusement renforcé son offre dans les derniers mois.

Visiter Markets.com

Nicolas Sevignan

En savoir plus

Je suis dans le trading depuis maintenant 5 ans. Retrouvez mes conseils sur mon site et choisissez les meilleurs brokers grace a mes astuces.

Voir les articles - Visiter le site

Comments are closed.