La guerre entre Playtech et Odey AM est déclarée

Playtech a fait une offre de rachat pour le courtier en forex et CFD Plus500. Celle-ci a été acceptée par l’équipe dirigeante du broker, mais l’actionnaire majoritaire Odey Asset Management ne voit pas cela du même œil. En effet, ce dernier qui possède presque 25% du capital de Plus500 juge que l’offre proposée par Playtech est beaucoup trop basse.

Pour rappel, Playtech, qui détient notamment le courtier forex Markets ainsi que les courtiers en option binaire OptionTime et TopOption, avait offert 400 pences par action sur la bourse de Londres. La révolte de Odey AM est totalement compréhensible, surtout quand on a découvert il y a quelques jours que Plus500 avait eu une offre de rachat d’un fonds d’investissement privé qui souhaitait l’acquérir pour deux fois ce montant, avec une valorisation approximative à 1.4 milliards de dollars. L’offre de Playtech valorise Plus500 à seulement 700 millions. De plus, le cours de bourse se situait à 800 pences par action quelques semaines avant la controverse avec la FCA, c’est donc frustrant de devoir revendre aussi bas. D’autant plus que Odey AM a augmenté sa participation au fur et à mesure, et que son prix moyen d’acquisition était probablement au niveau de l’offre de Playtech. On peut imaginer donc que le gérant d’actif ne va pas se laisser faire aussi facilement…

Une tentative de rachat deux fois plus élevée a échoué

La transaction avec le fonds d’investissement privé aurait finalement échoué en raison des problèmes que le courtier a rencontré récemment avec le régulateur anglais des marchés financiers, la FCA. Il a cependant affirmé que tout était rentré dans l’ordre, et que les clients avaient tous été vérifiés, et que le processus d’inscription était à nouveau rapide et efficace. Quand on connait la qualité de Plus500, ce n’est pas véritablement surprenant.

Plus500

Pour se préparer à l’acquisition de Plus500 (ou pour acquérir un nouveau broker), Playtech aurait fait une nouvelle levée de fonds via un placement d’actions à hauteur de presque 250 millions de Livres anglaises. On peut imaginer que la guerre entre le groupe et le gérant d’actifs Odey n’est pas terminée, et que l’opération n’est pas prête d’aboutir si Playtech n’accepte pas de relever son offre.

Aucun impact sur le trading et les clients

Dans tous les cas, il faut savoir que cela n’a aucun impact sur la plateforme de trading Plus500, et qu’elle conserve son activité et sa qualité. Si vous voulez partir pour un broker sérieux et fiable, c’est probablement la référence actuelle sur le forex et les CFD. L’interface est absolument révolutionnaire, vous pouvez aussi recevoir 25 euros de bonus gratuit et sans dépôt :

Visiter Plus500

Source : Comparatif-options-binaires.fr

Nicolas Sevignan

En savoir plus

Je suis dans le trading depuis maintenant 5 ans. Retrouvez mes conseils sur mon site et choisissez les meilleurs brokers grace a mes astuces.

Voir les articles - Visiter le site

Comments are closed.