FXCM est-il le meilleur broker en ligne ?

Depuis la récente décision de la Banque Nationale Suisse d’abandonner son taux-plancher par rapport à l’Euro, les inquiétudes sur le broker Forex FXCM sont légion. Certains s’interrogent même sur la fiabilité de cette plateforme en ligne. Que faut-il donc vraiment penser du broker FXCM ?

FXCM : des pertes financières qui font peur

fxcm1Le moins qu’on puisse dire, c’est que les pertes liées à la décision de la banque Nationale Suisse ont été retentissantes. Et il n’y a pas que les particuliers qui ont perdu de l’argent. Des banques institutionnelles à l’instar de Swissquote ont perdu des dizaines de millions d’euros.

En Australie et au Royaume-Uni, des faillites retentissantes ont fait les choux gras de la presse. FXCM n’a pas échappé à cette déferlante, puisque la valeur du courtier américain a dégringolé de 70% sur le marché boursier américain, ce qui a même conduit à la suspension de son cours à Wall Street.

Ce que FXCM a vraiment perdu

Pour comprendre la gravité de la perte enregistrée par le courtier, il faut rappeler que la politique de la fin du taux-plancher a bridé la parité entre l’Euro et le Franc suisse. En quelques minutes, la valeur paritaire de la monnaie unique a atteint son taux le plus bas depuis son lancement en 1999.

Mais pour les courtiers Forex qui font usage d’un effet de levier très important, les pertes ont été dramatiques. FXCM a enregistré des pertes de l’ordre de 225 millions de dollars, moins de 24 heures après l’officialisation de la décision de la Banque Nationale Suisse.

Le broker avait précédemment prévenu ses clients et d’autres autorités de la probabilité de ne plus respecter les ratios qu’il avait établis. Alors que l’année 2013 fut très fructueuse, avec un bénéfice net de 14.8 millions de dollars, 2015 ne démarre pas sur d’heureux auspices pour le courtier Forex.

Cela dit, FXCM peut toujours se réjouir de ce que d’autres brokers aient été gravement touchés eux aussi. IG Markets et Interactive Brokers ont d’ailleurs fait savoir que les pertes cumulées sur les deux plateformes dépassent déjà les 178 millions de dollars.

Des solutions trouvées dans l’urgence

FXCM s’est rapidement mise en quête d’une solution viable et efficace pour maintenir les fonds à flot. Le holding Leucadia, propriétaire de la banque Jefferies a accordé un prêt de 300 millions de dollars à FXCM. Le prêt s’étale sur une durée de 24 mois, avec un taux d’intérêt de 10%.

Évidemment, le dossier de sauvetage devra recevoir l’aval du régulateur américain, la CFTC en l’occurrence. Mais le fait que la solution ait été trouvée si tôt confirme le sérieux du broker.

Nicolas Sevignan

En savoir plus

Je suis dans le trading depuis maintenant 5 ans. Retrouvez mes conseils sur mon site et choisissez les meilleurs brokers grace a mes astuces.

Voir les articles - Visiter le site

Comments are closed.